Le Festival « Mondes en commun »

Poursuivre l’inventaire d’Albert Kahn

Un festival de photographie contemporaine dans les jardins du musée Albert-Kahn

Le musée Albert-Kahn lance un nouvel événement, dans le cadre de sa programmation annuelle, conçu en partenariat avec l’Association des Amis du musée : un festival de photographie contemporaine dans les jardins du musée.

Ce nouveau festival a pour objectif de proposer des passerelles entre les collections historiques du musée et la création photographique contemporaine. Il s’inscrit dans un des axes du projet scientifique et culturel de l’établissement, celui d’explorer et de réactiver l’œuvre d’Albert Kahn et sa pertinence au regard des enjeux du monde d’aujourd’hui, tels que le regard sur l’autre, le paysage, le vivant, la mondialisation, l’action de l’homme sur son environnement.

La thématique de cette manifestation – celle de l’inventaire visuel du monde – est un point d’entrée dans la collection de photographie et de films des Archives de la Planète ; ce projet démesurément ambitieux de dresser, selon la formule d’Albert Kahn « un vaste inventaire photographique de la surface du globe occupée et aménagée par l’homme, telle qu’elle se présente au début du XXe siècle ». Les inventaires se déclinent également en lien avec les collections végétales de l’établissement autour de thématiques liées au vivant (inventaire du vivant, faune, flore, biodiversité).

Le festival donnera à voir des travaux photographiques ayant pour objectif de représenter méthodiquement le réel dans toute sa diversité, du proche au lointain, du « macro » au  
« micro », du vivant à l’inanimé, avec une intention didactique, poétique ou même militante.

Le Prix Photo des Amis décerné à l’un des photographes du festival

L’Association des Amis du musée Albert-Kahn décerne un prix à l’un des photographes de l’édition de l’année. Le lauréat ou la lauréate se voit accorder une bourse de 5000 euros dotée par l’association et dispose d’un espace d’exposition de choix dans le parcours global de la manifestation. Il/elle rejoint le comité de programmation de l’année suivante. 

Une première édition du festival du 1er juin au 22 septembre 2024

Les photographes sélectionnés seront exposés dans le jardin du musée, sous des formats et modalités d’accrochage variés. Les expositions seront complétées par une programmation évènementielle et de médiation, à l’auditorium et dans le jardin.

Un comité d’experts, constitué de dix membres, joue un rôle de force de proposition de projets photographiques pertinents pour la manifestation mais aussi de jury. C’est l’instance de sélection qui établit la programmation de l’édition de l’année.

Ses membres sont choisis pour la diversité de leurs points de vue, leurs compétences pointues et reconnues dans leurs domaines respectifs.

Il est composé de dix membres.

La composition du comité pour l’édition 2024 est la suivante :

  • Musée Albert-Kahn : Nathalie Doury et Clément Poché
  • Amis du musée : Sylvie Jumentier et Françoise Bornstein
  • Florence Drouhet, commissaire indépendante et conseillère artistique du festival
  • Anahita Gabaïan, directrice de la Silk Road Gallery, Téhéran
  • Quentin Bajac, directeur du Jeu de Paume
  • Jonas Cuénin, directeur du magazine Blind
  • Jean Gaumy, photographe parrain du festival pour cette édition 2024
  • Michel Lussault, géographe, directeur de l’Ecole urbaine de Lyon

 

Présentation des membres du Comité de sélection 2024 :

  • Nathalie Doury est directrice du musée départemental Albert-Kahn.
  • Clément Poché est chargé d’expositions au musée départemental Albert-Kahn.
  • Sylvie Jumentier est fondatrice et présidente de l’association des Amis du musée Albert-Kahn et a coordonné les Rencontres Photographiques des Amis du musée Albert-Kahn  pendant cinq ans.
  • Françoise Bornstein est directrice de la galerie de photographie SitDown qu’elle a fondée en 2003 à Paris et membre du conseil d’administration des Amis du musée Albert-Kahn.
  • Florence Drouhet est commissaire indépendante et conseillère artistique du festival du musée Albert-Kahn. Elle travaille notamment pour le festival La Gacilly-Baden et Photo Climat.
  • Anahita Gabaïan est directrice de la Silk Road Gallery à Téhéran, première galerie dédiée à la photographie d’Iran, qu’elle a fondée en 2001. Elle a réalisé le commissariat de nombreuses expositions en France et en Iran comme Photoquai pour le musée du Quai Branly en 2009 ou Iran-année 38 pour les rencontres d’Arles en 2017.
  • Quentin Bajac est directeur du Jeu de Paume à Paris depuis cinq ans. Avant cela il a travaillé dans de nombreuses institutions prestigieuses à l’instar du musée d’Orsay, du Centre Pompidou, du Musée national d’Art moderne ou encore du MoMA à New York.
  • Jonas Cuénin est directeur du magazine photographique Blind et ancien rédacteur en chef des magazines L’Oeil de la Photographie et Camera.
  • Jean Gaumy est photographe, membre de l’agence Magnum et de l’Institut de France. Il a reçu en 2020 la distinction de Chevalier de l’ordre national du Mérite.
  • Michel Lussault est géographe, directeur de l’Ecole urbaine de Lyon et du conseil scientifique du PUCA. Il est spécialiste de géographie urbaine, auteur d’ouvrages scientifiques et a notamment été président de l’université de Tours, sa ville natale, pendant cinq ans.
  • Le Comité de sélection réuni le 18 janvier a le plaisir de vous présenter la programmation de la 1ère édition du festival « Mondes en communs » :….

Une adhésion est déja présente dans votre panier.